Le Fonds commun genre (FCG) qui commémore à partir de lundi prochain, ses dix ans de présence au Burkina Faso, a financé 82 projets dans le pays, a-t-on appris auprès de l’ONG ‘’Diakonia’’ lors d’une conférence de presse donnée jeudi à Ouagadougou.

Selon les responsables de l’ONG, les 82 projets ont été financés entre 2005 et 2015, pour un montant de plus de 3,10 milliards de FCFA.

Les domaines ou activités financés portent principalement sur les initiatives favorables à l’accès et au maintien des filles à l’école, la lutte contre les grossesses précoces et non désirées, de même que les initiatives privées et communautaires contre le VIH et le Sida.

Les responsables de l’ONG ‘’Diakonia » et leurs partenaires ont insisté sur le fait que le Fonds commun genre n’est pas seulement destiné aux femmes, mais aux deux sexes.

La commémoration de la décennie du FCG, prévue du 9 au 12 novembre, dans la capitale burkinabè, se tient autour du thème : ‘’10 ans au service de l’égalité femme-homme au Burkina Faso ».

L’ONG ‘’Diakonia », en charge de gérer les fonds du FCG, a rencontré les journalistes en vue de leur donner le chronogramme de la commémoration et rappeler les grandes actions du fonds.

Selon le chargé de programme de Diakonia/Burkina Faso, Christophe Zouré, responsable du FCG, cinq pays de la sous-région sont invités à la commémoration : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et le Sénégal.

L’animateur principal de la conférence de presse a rappelé que le FCG est un fonds mis en place en 2005 par les Partenaires techniques et financiers (PTF) œuvrant au Burkina Faso.

‘’Il (le Fonds) est le résultat de la concertation et de la volonté des PTF d’accompagner le gouvernement burkinabè et les acteurs de développement, à mieux intégrer la perspective genre dans leurs actions de développement », a précisé monsieur Zouré.

ALK/cat/APA